Enfin les premiers tours de roue…

La petite gare routière de Puerto Madryn se profile derrière la fenêtre du bus Don Otto. Le déballage et le montage des vélos durera au moins 2 heures sous l’oeil mi-amusé, mi-étonné des autres voyageurs. Un vieux papy de 92 ans, fan de cyclisme, n’hésita pas à nous taper la discute… Dialogue difficile mais chaleureux. Il nous souhaite bon courage. Nous évitons le contrôle de la douane et pédalons vers la mer.  » Par-là  » dis-je à ma moitié, « la mer est derrière cette colline! »,  nous la gravissons… pour nous apercevoir que la mer est pile-poil à trois kilomètres dans la direction opposée!!! Bravo Jice, quel sens de l’orientation! Nous arrivons finalement au camping ACA qui nous réserva une bien mauvaise surprise quand un car d’adolescents arriva à la nuit tombée… En dehors de la musique relativement forte et tardive, ils n’hésitèrent pas à passer régulièrement par notre emplacement de tente en se prenant parfois les pieds dans nos cordages, chemin le plus court pour atteindre le bloc sanitaire.  On vous laisse imaginer.

Le lendemain, il pleut.Pas une grosse pluie mais le temps ne s’améliore pas. Nous décidons tout de même de nous diriger vers la péninsule de Valdès. Mauvais choix! Nous roulons depuis trois heures dans un paysage monotone seulement interrompu par quelques habitations. La pluie nous a transi. Nous n’en pouvons plus! Dey craque. Nous nous arrêtons quelques kilomètres plus loin à la première maison que nous croisons. C’est une toute petite ferme fait de bric et de broc (« Chacra » en espagnol) mais son propriétaire, personnage bourru, nous a tout de même offert un local pour nos vélos et un baraquement avec chauffage, douche, cuisinière et lits pour la nuit. Nous lui en sommes très redevable!

Le lendemain, il a arrêté de pleuvoir et nous sommes secs. Nous parcourons allègrement les 60 km qu’il nous reste jusqu’à Puerto Pyramides. Seul village et seul lieu où nous sommes autorisés à dormir sur la péninsule de Valdès.

Au total, depuis Puerto Madryn, nous aurons parcouru plus de 110km à vélo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

4 réponses à “Enfin les premiers tours de roue…

  1. Hello,
    Bon anniversaire à J-C, et cela fait aussi un mois jour pour jour que vous etes
    arrivés en Amérique du Sud !

    Quelles belles images de ces baleines…merci de nous faire partager ce magnifique environnement.
    Bisous à vous deux.

    delphine

  2. VIVEMENT LES PHOTOS !!!! ET ce genre de voyage réserve toujours des hauts et des bas …mais aussi de belles rencontres !!!! bises à vous deux !

  3. Eh bien comme ils ont dû être forts ces premiers kms à vélo, les premières expèriences quelles qu’elles soient sont quelquefois « brut(es) de pomme » mais comme on dit , ce qui ne nous anéantit pas nous rend plus fort. La chance était quand même avec vous puisque vous avez pu trouver un abri pour la nuit.Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s