El Doradillo

Nous quittons Puerto Pyramides le dimanche 9 octobre sous la grisaille avec quelques pluies fines intermittentes. Nous parcourons sans difficulté les 57 km qui nous séparent de l’entrée du parc de la péninsule de valdès puis nous quittons la route bitumée afin de longer la côte sur la ruta 42 jusqu’à Puerto Madryn au travers du parc El Doradillo. Le soleil s’invite sur notre route et alors que nous atteignons la falaise, une baleine sauta plusieurs fois afin peut-être de nous saluer! Nous décidâmes d’un commun accord (aprés avoir parcouru 67 km) de bivouaquer au bord de l’eau, juste au-dessus de la plage de galets…quand TOUT A COUP Dey pousse un cri effrayé!?! A 1 mètre du pied de Jicé avanÇait nonchalamment une mygale couleur terre de la taille de la paume de la main! Jicé s’en approche, la prend en photo puis elle s’en va « tranquilo ». Nous faisons désormais attention de ne pas laisser la tente intérieure ouverte!!!

Le lendemain le vent s’est levé. Nous affrontons la piste parfois sablonneuse, souvent poussièreuse avec de profondes ornières sur des kilomètres avec le vent dans le nez… c’est éreintant. Nous arrivons sur les rotules au même camping qu’à nos débuts à Puerto Madryn. Il nous faudra bien deux jours pour nous en remettre, et en plus il pleut! 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s